Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Il n'y a rien de mal à imiter, l'essentiel est de savoir pourquoi on le fait.  (Constantin Fedine )
La réflexion du jour
Partir, c'est déjà le début de la réalisation du rêve de voyage.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - Savoir - lecteur - collectionneur - Philosophe - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - enseignant formateur - journaliste local - bénévole
Les mots clés
villes et villages * challengeAZ * ARHFa * webtrees * ancêtre * vieux métiers * Histoire et histoires * ">1J1P * 1GM * geneatheme * PoilusVerdun * Gallica * généalogie * 1Ancetre * Sources * gedcom * état civil * archives
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Règles d’or généalogiques : pour faire suite...

Mots clés : généalogiste

lundi 16 février 2015 , par Roland


Si les dix commandements du généalogiste n’existent pas, ce n’est pas une raison pour ignorer quelques règles de bonne conduite qui vous guideront sur la voie de la généalogie facile et de la bonne entente avec la communauté.
Sophie Boudarel

 1. NE RIEN PRENDRE POUR ACQUIS

Rien n’est acquis, en effet. A l’usage, il apparaît quelquefois que l’état civil et àfortiori les BMS   nous induisent en erreur. Presque àtous les coups, ça devient une épine généalogique.

Les lieux ne se voient pas seulement parfois affublés de graphies variables voir fantaisistes : quelquefois, ils ne sont certainement que la transcription du déclarant qui croît savoir ! Cela rejoint un peu la mémoire familiale qui enjolive toujours et s’invente des légendes qui se développent de générations en générations.

Ne parlons pas de l’écriture des patronymes très souvent écrit "àl’oreille". Je me sens obligé d’ajouter une note systématique àchacun de mes individus (c’est en cours) : les diverses écritures des patronymes. Quelles variations parfois !

 2. TOUJOURS DOCUMENTER SES SOURCES

Quant àciter les sources... Qu’est-ce que je regrette de ne pas l’avoir fait àmes (très longs) débuts ! J’en suis maintenant àajouter la transcription des informations recueillies pas seulement parce que beaucoup de généalogies en ligne voient leurs données se préciser au fil du temps mais aussi parce que JE fais des erreurs de lecture, d’interprétation, de compréhension.

 3. LA GÉNÉALOGIE EN LIGNE CE N’EST PAS LE GRAAL

Quant aux arbres en ligne, il faut recouper, croiser, comparer... les données affichées et rester très lucides parce que les unes découlent fréquemment des autres et vice-versa.

Mais partager, c’est aussi accepter de prendre en compte les données des autres. Sinon, comment pourrait-on vous faire confiance si vous ne faites pas confiance ?

 4. NE PAS TOUT GARDER POUR SOI

Personne ne me copie parce que les informations que je publie en généalogie ne m’appartiennent pas ! Ce sont mes/nos ancêtres qui les ont créées. Comme ils ne sont plus, ces données appartiennent au domaine public. Je me contente de faire comme tout le monde et de leur donner une forme qui me convienne.
Partager c’est surtout et d’abord rendre ce qu’on nous a donné. Et puis, ces données, d’autres aussi les partagent quelles que soient leurs motivations.
Je souscris donc totalement aux conseils donnés par la Gazette des ancêtres et je vais continuer de tenter de les suivre de mieux en mieux.


Voir en ligne : L’article auquel je donne suite : Les règles d’or de la généalogie (Sophie Boudarel)

Brèves
30 janvier 2019 – Webtrees 1.7.12

La version 1.7.12 est sortie le 08/12/2018. Téléchargement : webtrees-1.7.12.zip https://github.com/…/re…/downlo... (31.2 Mb). La prochaine version (...)

11 janvier 2019 – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier 2019 – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)