Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
La preuve que la liberté est l'idéal divin de l'homme, c'est qu'elle est le premier rêve de la jeunesse, et qu'elle ne s'évanouit dans notre âme que quand le coeur se flétrit et que l'esprit s'avilit ou se décourage.  (Lamartine )
La réflexion du jour
La liberté ne s'use pas si on s'en sert.
Activités
bénévole - geek - cycliste (cyclotouriste) - généalogiste - photographe - collectionneur - écrivain - enseignant - autres (divers)
Les mots clés
dispo129 * dispo150 * dispo226 * dispo333 * dispo334 * dispo414
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Des poilus lotois Morts Pour la France

J comme JAMMES Louis

Mots clés : généalogiste , Lot (46) , Histoire et histoires , 1J1P , 1GM , AZ-2016P

samedi 11 juin 2016 , par Roland


Mini-biographie

Résumé

JAMMES Louis : né le 29-10-1891 à Saint-Jean-Lespinasse (46), classe 1911, matricule n° 693, unité : 14e régiment d’infanterie (14e RI), soldat, mort le 6278 à Bienne - canton de Berne [hôpital de Béel], - Suisse, décès retranscrit à Saint-Jean-Lespinasse, 46 - Lot, France.

Texte

Louis JAMMES est né le 29 octobre 1891 à Saint-Jean-Lespinasse près de Saint-Céré dans le Lot. Il est le fils de Augustin Jammes et de Philomène Saint-Chamand de Saint-Jean-Lespinasse. Louis est cultivateur.

Il a les cheveux blond moyen et les yeux ble clair, un grand frnt, un nez carré (!) et un visage "plein". Il mesure un mètre cinquante-sept et a un noevus lenticulaire sau menton, sur le côté droit.

  • Le 1er octobre 1912 il est incorporé au 14ème régiment d’infanterie après avoir été "appelé bon pour le service armé". Il est soldate de deuxième classe.
  • Le 5 août 1914, il part aux armées.
  • Le 7 mai 1915, il est blessé à Perthes par éclat d’obus au talon gauche (il n’est pas évaué).
  • Le 9 mars 1917, il meurt à l’hôpital de Biel en Suisse (document oficiel allemand).
  • Le 10 mars il est rayé des contrôles.
  • Le 9 juin 1917, un "secours immédiat" de 150 francs a été payé par son régiment à sa famille.

Sources

MDH

Matricule(vue 339/812)

Acte de naissance


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.