Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Il est plus facile d'aimer l'humanité en général que d'aimer son voisin.  (Eric Hoffer )
La réflexion du jour
La capacité à envisager l'avenir, à faire des projets est l'une des caractéristiques distinctives de l'espèce humaine.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - Savoir - lecteur - collectionneur - Philosophe - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - enseignant formateur - journaliste local - bénévole
Les mots clés
villes et villages * challengeAZ * ARHFa * webtrees * ancètre * vieux métiers * Histoire et histoires * ">1J1P * 1GM * geneatheme * PoilusVerdun * Gallica * généalogie * 1Ancetre * Sources * gedcom * état civil * archives
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Indice de fiabilité des web-arbres

Mots clés : généalogiste , Sources

jeudi 7 février 2019 , par Roland


Un web-arbre est un arbre généalogique en ligne. Ils sont très utiles pour circonscrire les recherches. Malheureusement, leur fiabilité n’est pas toujours sûre. Un indice de fiabilité peut être mis en place. Voici mes critères.

 Quelques réflexions à propos de la fiabilité des web-arbres

Les données généalogiques des arbres en ligne sont fréquemment remises en cause. Cela provient d’une part de la non-indication des sources mais bien plus souvent de quelques données erronées. Il faut bien l’affirmer : la grande majorité des données des arbres en ligne est au moins sincères à défaut d’être exactes.

 Origines des erreurs

Saisie des données

La majorité des données erronées provient probablement des erreurs de saisie, y compris les erreurs de copie parce que le copier/coller n’est pas toujours possible et pas utilisées aussi souvent que cela.

Lecture des données

Un autre grand nombre d’erreurs vient du déchiffrage : tout le monde n’est pas paléographe. Même si on fait des progrès avec la pratique de la lecture des actes anciens, les erreurs sont plutôt fréquentes.

Confiance trop rapide aux données trouvées

Fréquemment, un généalogiste, dans l’enthousiasme de la découverte, passe trop vite sur la vérification des données et ne recoupe pas les informations.

Les données "inventées"

Quelquefois, c’est plutôt rare, les données sont créées de toutes pièces. C’est maintenant exceptionnel mais l’histoire présente quelques cas à l’époque où il était encore socialement important d’avoir une lignée la plus prestigieuse possible. Cela peut faire douter des généalogies établies depuis très longtemps mais la plupart des cas sont connus.

Il existe des données créées de toutes pièces pour induire en erreur les autres généalogistes. Il est difficile de comprendre un tel comportement parce qu’il suffirait de ne pas mettre les données en ligne si l’on ne souhaite pas qu’elles soient ré-utilisées. Pour ma part, je considère que c’est un comportement détestable, beaucoup plus que la recopie des données sans mention de l’origine.

N’oublions jamais que les données concernant nos ancêtres ne nous appartiennent pas. Elles leur appartiennent et, puisqu’ils sont définitivement partis, elles font partie du domaine public sans contestation possible.

Les approximations dans les liens familiaux

C’est une erreur fréquemment commises lorsqu’on débute sa généalogie. On pense souvent que les données se ressemblant beaucoup, il est fort probable qu’il s’agisse des mêmes personnes (ou de personnes apparentés). Avec l’expérience, cette erreur tend à disparaître mais, quelquefois, pendant longtemps, on peut subir les désagréments de ces approximations. Fréquemment, c’est une "épine généalogique" qui vient semer le doute et remettre en cause quelques certitudes.

 Cas des "collectionneurs d’ancêtres"

De plus les "collectionneurs d’ancêtres" font beaucoup de mal en accumulant les données quitte à dupliquer certaines personnes. Leur nombre d’ancêtres grandit ainsi très vite et comme leur seul but est d’être celui qui aura le nombre le plus grand... Presque toujours, ces collectionneurs ne cherchent pas à mieux connaître la vie de leurs ancêtres...

Les "collectionneurs d’ancêtres" sont-ils des généalogistes ? Doute... En conséquence, toujours une suspicion à propos des arbres comportant un très grand nombre de personnes surtout si les données ne sont pas sourcées.

 Vérification des données

Pas de sources affichées

Lorsque aucune source n’est indiquée, il est difficile de connaître la fiabilité des données affichées. Et le doute plane... doit planer...

Néanmoins, il est possible de donner un peu plus de crédit si les données concernent un ancêtre direct (sosa).

Le recoupement des données
La qualité des sources

Les sources peuvent être classées en deux catégories : les sources primaires et les sources secondaires.

 L’indication des sources

Les sources sont affichées mais la qualité de la rédaction des descriptifs varient beaucoup et peut amener à douter de la fiabilité.

La simple mention "archives départementales" souvent notée AD   peut indiquer que les ces archives ont été consultées mais cela peut aussi signifier que c’est un autre généalogiste qui a donné cette mention. L’ajout du département ne change pas grand chose à la faible qualité de cette information.

Lorsque des précisions sont apportées, cela améliore considérablement la qualité.

L’idéal serait qu’un lien vers la source en ligne soit directement accessible. C’était difficile il y a encore quelques années mais maintenant, c’est beaucoup plus facile. Il existe même un item de la norme Gedcom pour cela : URL

 Indice page

Cet indice s’applique à chaque page. Il ne peut jamais être inférieur à zéro. A priori, toute page d’informations a un indice de 10 (capital de départ).

  • Aucune source n’est affichée => -10 (équivaut à l’indice 0)
  • Pour chaque source => +1 pour chaque source
    • c’est un web-arbre (arbre en ligne) qui est cité => +1
      • le web-arbre est facile à trouver mais il n’y a pas de lien web => +1
      • le lien vers le web-arbre est cliquable => +2
    • c’est un site de généalogie => +2
      • avec un lien cliquable générique : +1
      • avec un lien cliquable donnant un accès direct à l’information => +2
    • c’est un site d’archives en ligne (état civil, BMS  , actes notariés...) => +3
      • avec un lien générique => +1
      • avec un lien donnant un accès direct à l’information => +2
  • La personne est affichée comme étant un ancêtre direct (sosa) => +3
  • La personne est facile à relier avec un ancêtre (sosa) depuis la page => +1
  • un ou plusieurs frères et soeurs sont affichés => +1
  • l’indice arbre
    • inféreiur à 5 => -5
    • supérieur à 12 => +1

 indice arbre

Cet indice s’applique à chaque web-arbre (arbre en ligne). Il ne peut jamais être inférieur à zéro. A priori, tout web-arbre a un indice de 10 (capital de départ).

  • Les informations personnelles (nom et prénom) sont cachées => -3
  • Le lieu de vie (ville ou région -petite-) est clairement indiqué => + 1
  • mise à jour (MAJ  ) : une seule option
    • le site a été mis à jour récemment (moins d’une semaine) => +5
    • le site a été mis à jour depuis moins d’un mois => +3
    • le site a été mis à jour depuis moins d’un an => +1
  • données des "collectionneurs d’ancêtres" [1]
    • le nombre d’individus est supérieur à 10000(cent mille) => -1
    • le nombre d’individus est supérieur à 20000 (deux cents mille) => -3

[1Vu qu’il m’a fallu 20 ans pour "collectionner" 10000 (dix mille) personnes et continuer à mettre à jour les informations les concernant, les arbres avec un grand nombre de personnes posent des problèmes de fiabilité quand il semble qu’il faille dépasser une durée de 50 ans pour gérer de tels arbres gérés par une seule personne.

Messages

  • Selon un arbre en ligne, je suis descendante de David et du Roi Salomon.
    Dans mon ascendance bretonne, se trouve une demoiselle Rohan. Je l’ai trouvée, bien identifiée par ses date et lieu de naissance sur le site des Mormons. Celui qui a "apporté au temple" l’ascendance très détaillée de Mademoiselle Rohan a estimé qu’elle était apparentée aux ducs de Rohan, lesquels, comme chacun sait, descendent de Jésus et de Marie-Madeleine, et donc de David et du roi Salomon.
    Ce jour là, j’ai commencé à me méfier un peu des arbres en ligne.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Brèves
30 janvier 2019 – Webtrees 1.7.12

La version 1.7.12 est sortie le 08/12/2018. Téléchargement : webtrees-1.7.12.zip https://github.com/…/re…/downlo... (31.2 Mb). La prochaine version (...)

11 janvier 2019 – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier 2019 – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)