Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
On devient moral dès qu'on est malheureux.  (Marcel Proust )
La réflexion du jour
Grimper l’échelle sociale n’est pas une escalade passionnante même si c’est celle des ambitieux ; il vaut mieux être soi-même.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - collectionneur - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - formateur - journaliste local - bénévole
Les mots clés
villes et villages * challengeAZ * ARHFa * webtrees * ancètre * vieux métiers * Histoire et histoires * ">1J1P * 1GM * geneatheme * PoilusVerdun * Gallica * généalogie * 1Ancetre * Sources * gedcom * état civil * archives
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Mes outils de recherches généalogiques

Mots clés : généalogiste

lundi 22 février 2021 , par Roland


Dans le cadre du mois #geneatech, le quatrième défi d’écriture est : "Parlez nous de l’outil – application, matériel, logiciel – dont vous ne pourriez plus vous passer pour votre généalogie". Oui, oui je sais, on ne peut pas participer à tout et il y a toujours des défis d’écriture en généalogie, tout au long de l’année, des mois, des jours... Participer, ne serait-ce qu’occasionnellement, permet surtout de faire le point. Par contre, le défi, c’est UN outil : ça ce n’est pas possible => il n’y a pas un outil mais DES outils.

 Outils généalogiques, qu’est-ce que c’est ?

D’abord, se poser la question "Qu’est-ce qu’un outil en généalogie ?" La réponse la plus évidente, c’est "ce qui me permet d’avancer dans mes recherches généalogiques". Oui, mais voilà, mes recherches partent un peu dans toutes les directions : les ancêtres bien sûr mais aussi leurs familles proches et leurs autres descendants (ceux qui ne sont pas mes ancêtres), les régions où ils vivaient (les causses du Quercy, le Perche ou la Bourgogne ne se ressemblent pas beaucoup), leurs lieux de vie (essentiellement des hameaux souvent un peu perdus, des fermes agricoles, des maisons...), leurs métiers (d’accord la très grosse majorité étaient cultivateurs mais...)...

Donc, je m’éparpille. Donc, je fais des erreurs (beaucoup moins depuis que je note tout) que je dois corriger (ah, les épines généalogiques...). Donc, je procrastine beaucoup et perds souvent le fil de mes recherches.

 Outil 1 : le logiciel de généalogie

Mon outil principal est quand même le logiciel qui me permet de construire l’arbre généalogique. J’utilise webtrees, un logiciel libre. Il est installé en local (sous Wampserver, un autre logiciel libre) et en distant sur le site https://malibele.org.

  • Il peut m’afficher la ligne de vie d’une personne en y incorporant ou non les évènements de la vie des proches et/ou les événements historiques marquants et contemporains de cet ancêtre.
  • Il gère les notes partagées : très utiles pour les variations orthographiques des noms de famille par exemple.
  • Il peut interpréter le langage markdown très utile pour mettre en forme les textes ou les notes associées et ainsi les rendre plus agréables et plus faciles à lire.
  • Comme tous les bons logiciels, il peut m’afficher des statistiques et des infographies (qu’il appelle diagrammes).
  • Il peut m’afficher des dictionnaires : liste des familles, liste des personnes, liste des lieux, liste des notes, liste des documents (médias), liste des sources.
  • Il me permet de faire des recherches sur les mots en sélectionnant les personnes, les familles, les notes ou les sources mais aussi de remplacer partout un mot ou une expression par un autre mot ou une autre expression. Il peut aussi effectuer des recherches phonétiques mais je ne me suis jamais servi de cette fonctionnalité.
  • Il me permet de gérer plusieurs arbres en même temps (6 actuellement).
  • Il me permet de créer un fichier gedcom et de le récupérer mais aussi de mettre à jour le fichier distant surtout.
  • Il affiche la liste des dernières modifications effectuées.
  • Il dispose de quelques outils plutôt puissants (et donc à utiliser avec précaution) comme la fusion de fiches (individuelles, familiales, notes partagées, sources...) et même la fusion de gedcom (attention, gros risque).
  • Il me permet d’éditer des rapports liés soit à une personne, soit à une époque, soit à un lieu dans deux formats différents (html ou pdf).
  • Il gère très bien la norme Gedcom et permet de réaliser des fichiers adaptés (panier) pour une situation particulière.
  • Il me permet de rédiger des biographies (raconter des histoires par exemple).
  • Il est utilisable en mode collaboratif (bon, je ne me sers pas de cette fonctionnalité).
  • Il "parle" je ne sais combien de langues.
  • ...

 Outil 2 : le site Internet (blog)

OK, mon site Internet ne me sers pas qu’à la généalogie. Comme j’utilise un CMS   (Spip, logiciel libre et français), j’ai nettement séparé mes activités. La généalogie a ainsi sa propre rubrique qui fonctionne presque comme un site indépendant : https://www.lorand.org/spip.php?rub....

J’y publie mes récits, quelques indexations et dépouillements (là, j’ai vraiment beaucoup de retard), mes notes de lectures et des infos sur mon logiciel de généalogie favori : webtrees (voir ci-dessus). Dans cette dernière rubrique, figure un outil réalisé dans le cadre du défi #challengeAZ : le "dictionnaire" de webtrees dans lequel je tente de répondre à près de 300 questions sur le logiciel.

 Autres outils

  • un tableur (je me sers de Calc, le tableur de Libre Office un autre logiciel libre) pour suivre mes multiples activités généalogiques. Par exemple, en ce moment, je vérifie mes premières fiches individuelles (seuil fixé, pour l’instant, à deux mille) afin de retrouver les infos que j’oubliais de noter emporté que j’étais par l’enthousiasme de la découverte. Le tableur me sers aussi à indexer les pages feuilletées dans les registres et à établir des listes d’ancêtre possibles (ou de personnes répertoriées dans l’arbre généalogique).
  • un traitement d’images (je me sers d’IrfanView, encore un logiciel libre) pour recadrer facilement, ajouter des notes sur les images, gérer le poids des fichiers...
  • Un gestionnaire de textes non intrusif (Notepad++, et oui un autre logiciel libre) mais qui me sert surtout pour la mise au point des outils (orientation donc plutôt développeur => on reste geek à vie, je crois).
  • Évidemment un logiciel de ftp (Filezilla, toujours un logiciel libre) pour le transfert de fichiers : mise à jour des logiciels webtrees et Spip   ainsi que les fichiers gedcom.
  • un navigateur internet : Firefox (logiciel libre bien sûr)
  • un site d’informations encyclopédique. Devinez ! Wikipedia bien sûr, l’encyclopédie collaborative et libre.
  • Comme un clin d’oeil, je pourrais aussi dire que mon courrielleur est aussi un outil qui me permet d’échanger avec d’autres généalogistes (mais pas que...). J’utilise Thunderbird (tiens, comme c’est étonnant, c’est... un logiciel libre).
  • ...

 Conclusion

Tout compte fait, je ne me sers que d’un seul outil : les logiciels libres ! Et ce n’est pas parce qu’ils sont gratuits mais plutôt parce qu’ils participent à la dégafamisation.


Voir en ligne : mois #geneatech


Création : 22/02/2021 et probable mise à jour très prochainement...


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Brèves
30 janvier 2019 – Webtrees 1.7.12

La version 1.7.12 est sortie le 08/12/2018. Téléchargement : webtrees-1.7.12.zip https://github.com/…/re…/downlo... (31.2 Mb). La prochaine version (...)

11 janvier 2019 – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier 2019 – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)