Lorand
Un petit site personnel tout simple pour essayer, partager et échanger.
La citation du jour
Si la maldie empêche mon corps de pratiquer presque toute activité physique, elle a heureusement laissé mes facultés intellectuelles intactes.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

http://www.lorand.org

Accueil > Généalogie MaLiBeLe > Challenge AZ : 5ème année > ChallengeAZ-2013 : ma participation > A comme Archives

A comme Archives

Fiabilité et typologie des archives

Mots clés : généalogie, généa-doc, #challengeAZ

lundi 1er avril 2013, par Roland


Les archives sont-elles le Graal des généalogistes amateurs dont je fais partie ? N’étant pas archiviste, je laisserai aux professionnels du secteur le soin de fournir une éventuelle et hypothétique réponse.

Lorsque un généalogiste amateur, surtout s’il débute, parle des archives, il fait la plupart du temps allusion aux archives de l’état civil. Quelquefois même, il ne pense même pas aux BMS  . Ce sigle signifie actes de Baptême, de Mariages ou de Sépultures lorsqu’ils étaient tenus par les religieux en opposition aux actes de naissance, de mariage et de décès de l’état civil tenus par des officiers de l’état civil. Un débutant ne fait pas toujours la distinction et quand il finit par la faire c’est qu’il n’est plus tout à fait débutant ? D’ailleurs, il oublie tout aussitôt qu’il était cet être inexpérimenté qui découvrait trop de choses et qui ne notait pas (qui ne note peut-être toujours pas) l’origine de ses informations, les fameuses "sources".

Ne me dites pas que je me trompe... vous seriez dans l’erreur. J’ai été débutant avant de me croire généalogiste et de revenir à davantage de modestie en ajoutant maintenant le qualificatif "amateur". Il fut donc un temps où je n’ai pas appliqué à mes recherches généalogiques mon précepte premier lorsque je travaillais dans le mondes des sciences : "le doute est ma seule certitude".

Donc les Archives traditionnelles (celles auxquelles on pense tout de suite) ne devraient pas être le Graal du généalogiste amateur parce qu’elles sont plurielles, diverses, variées. De plus il arrive fréquemment qu’on oublie qu’il y avait derrière un rédacteur d’un document d’archives, un créateur d’archives qui lui n’était qu’un humain après tout. Et puis, les sources ne se limitent pas aux archives fussent-elles notariales (contrats et successions surtout), cadastrales, ... Il existe d’autres documents comme les recensements (que j’ai trop souvent négligés), les documents de justice (très riche mais il faut les replacer dans le contexte), ... Et puis les archives qu’on ne connaît pas ! Si, ça existe. Par exemple, on m’a donné une transcription d’un livre terrier, mais je ne savais ni ce que c’était ni, à fortiori, à quoi ça pouvait bien servir (voir Nouveau document inconnu). Et puis, il y a les archives insoupçonnables comme cette page de garde d’un dictionnaire offert comme prix scolaire et qui m’a enfin donné date et lieu de naissance d’un oncle par alliance.

Les archives fussent-elles les plus fiables ne devront jamais être prises comme "argent comptant" mais comme une information que l’enquêteur permanent qu’est le généalogiste devra recouper avant de valider. Pour ne pas avoir eut cette exigence dès le début, j’ai des erreurs dans mon arbre généalogique et j’ai bien du mal à les corriger. Si j’avais alors pris le temps de vérifier les archives en ma possession et de noter mes sources, je ne perdrai pas mon temps maintenant à essayer de comprendre et de rétablir le bon enchaînement.

Mon intérêt pour les archives alors que je ne suis pas du tout archiviste et plutôt un scientifique, m’est peut-être venu parce que j’ai travaillé cinq ans à Fréteval. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une commune du nord du Loir-et-Cher au nord de Vendôme donc. Quel est le rapport avec les archives ? Mais, malheureux lecteur, c’est fondamental parce que c’est là qu’elles sont nées ! Si, si, suite à une petite bataille perdue par Philippe Auguste face à Richard Coeur de Lion. Pour en savoir davantage consulter l’article F ... comme Fréteval sur le site des archives du Loir-et-Cher. De plus, c’est là que nous habitions alors, celle qui a accepté de partager ma vie et moi, lorsque nos deux filles sont nées (à Vendôme tout proche).

Dernières brèves
21 mars Mise à jour du CMS

Le site est passé sous Spip version 3.1.4. Voir https://blog.spip.net/Mise-a-jour-d...

22 décembre 2016 Forcer le rechargement à partir du cache dans Firefox

Si vous êtes prudent (et surtout si vous n’avez pas peur de faire une c...), passer la valeur du paramètre browser.cache.check_doc_frequency à 2 (...)

22 décembre 2016 Load from Cache

En faisant confiance à Denis Szalkowski (dans Deux hacks pour augmenter les performances de Firefox), j’ai installé l’extension Load from (...)

Généalogie MaLiBeLe